Thursday, January 15, 2015

The photos on which I wanked the most - Bev Francis



Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait un dessin à propos des photos qui m’ont le plus excité.

Bon, je pense que, si vous êtes sur ce blog, c’est que vous êtes un taré comme moi, absolument fou des femmes musclées,  et il y a donc de fortes chances que vous connaissiez déjà cette photo :



C’est normal, après tout : il faut dire que Bev Francis est une légende pour nous les schmoes et que, pour une poignée d’entre nous, elle restera éternellement la nana la plus GROSSE , et donc la plus sexy, qui ait pu exister.

Cette photo date de 1991, et a été prise durant le Miss Olympia de cette année-là. Je n’ai pas besoin de vous refaire l’histoire, vous la connaissez déjà, Bev finit deuxième alors qu’elle aurait du finir première, vu qu’elle était la nana la plus ENORME qu’on ait vu jusque là. Son posing est rentré dans la légende, tout comme les quelques photos qui ont été prises à ce moment-là, trop peu, hélas…



Cette année-là, je venais à peine d’avoir 11 ans, et je me découvrais depuis peu une passion sans borne pour les femmes musclées. Je connaissais déjà quelques nanas, elles aussi rentrées dans la légende, comme Denise Rutkowski ou Sharon Bruneau, mais aucune d’entre elles ne me fit le choc que je ressentis en voyant cette photo… Une nana comme ça pouvait donc exister ? Une nana aussi musclée, aussi dingue ? D’ailleurs, s’agissait-il vraiment d’une femme ? Non, c’est pas possible, ça n’existe pas, c’est trop horrible…

Moi qui me rendait à peine compte de ce que j’étais vraiment, c'est-à-dire un jeune garçon atteint de sthénolagnia, c’était trop d’un coup. J’avais l’impression d’avoir fait une overdose de muscles, j’en étais presque malade. « C’est pas juste ! Déjà que j’aime les nanas musclées, voilà qu’en plus je les aime encore plus quand elles sont ENORMES ! Je ne suis vraiment pas normal… » J’ai fini assez rapidement par me faire une raison, et je suis revenu sans cesse sur cette photo, qui me semblait sortie d’un rêve ...ou d’un cauchemar ?

Bien sur, depuis, nous avons assisté à l’émergence de quelques autres spécimen aussi tarés, sinon plus, que Bev : Colette Guimond ou René Toney, pour ne citer qu’elles, à la recherche du muscle toujours plus gros. Mais Bev restera pour toujours la première à m’avoir fait entrevoir un bout de paradis…


No comments:

Post a Comment