Wednesday, August 18, 2010

Christine, again..

I've already talked to you about Christine Envall, a few time ago. You all know her, it's unnecessary to linger to present her to you again. I'm just going to speak about this video, on which I jerked off hundreds of times. Look at it, first of all:

video

Good. If you're like me, you could not stop you to plunge the hand into your shorts, to caress your cock during all the time of this video. If your dick is like mine, the mere sight of Christine's huge muscles made it completely mad with desire. If you're like me, after watching this video, you're as excited as a chip, and the only way to calm you down will be to masturbate like a madman by looking again this excerpt, and by ejaculating almost instantly at the sight of Christine's pecs, or of her huge back ...

Why this video puts me in such a state of madness and of incredible sexual arousal? Probably because Christine is so SEXY that it hurts!

So sexy, and much more... When I see this video, I can not imagine for one second someone who could excites me more... I'm talking about pure SEX, brutal, violent, irresistible SEX... Something that knots your guts, turns your stomach and makes your heart beat ...

Look at her: she is almost naked, on stage, in front of a crowd of people came to admire her. Her body is an insult to femininity and softness, so much her muscles are big and masculine... Once she appears, it is possible to ask "But?" What is this thing? ", so much it is unlikely that a woman could look like this ... And it's true: Christine is not really a woman any more, but not quite yet a man ... She's an animal! A beast fed by steroids!

Of course, Christine is aware of her sex appeal ... She literally breathes sex! The testosterone that flows from every pore of her skin makes her irresistible! So, of course, Christine is used to prurient gaze resting on her chest, to hands plunged into pants whereas she posed on stage ... After all, this is probably what she is looking fo!

During her posing routine, the audience holds its breath, astounded by this "thing" on stage ... The bikini of this creature makes her even more difficult to classify her in the human race ... Such big muscles can only belong to a man! What does this piece of fabric do on this chest where obviously the smallest trace of breasts disappeared for a long time? But, nevertheless, it seems that this piece of meat is a woman ...

Then, breathless, mouth open, cock ramrod straight, we can not take our eyes off of this stallion, smiling, showing off this surreal body. Each movement highlights the absurdity of this spectacle: a back so wide cannot be the one of a woman! Such big calves can not be that of a woman! And yet ...

At the end of her posing, to finish us, Christine does several muscular poses. So, the doubt is not any more allowed: Christine made disappear the slightest trace of femininity in her ... This show, repugnant to some, exciting for others, highlights the total absence of feminine features in her ... The top of the bikini, useless, lets glimpse the most masculine breasts, just waiting to be licked ...

All those who had not ejaculated yet can no longer resist: those muscular poses sound the end of their handjob and the beginning of a nameles orgasm! As during a sexual relation, Christine kept the best for last ... We can say that she is an unbelievable fucker!

This stunning beefcake looks like the result of an unhealthy experience, that I would like to fuck all my life ...

1 comment:

  1. Je vous ai déjà parlé de Christine Envall, il y a peu de temps. Vous la connaissez tous, inutile de s’attarder à vous la présenter de nouveau. Je vais juste vous parler de cette vidéo, sur laquelle je me suis branlé des centaines de fois. Regardez-la, tout d’abord :

    Bien. Si vous êtes comme moi, vous n’avez pas pu vous empêcher de plonger la main dans votre caleçon, pour vous caresser la bite, pendant tout le temps que durait la vidéo. Si votre bite est comme la mienne, la simple vue des énormes muscles de Christine l’a rendu complétement folle de désir. Si vous êtes comme moi, après avoir vu cette vidéo, vous êtes excité comme une puce, et la seule façon de vous calmer sera de vous branler comme un fou en regardant de nouveau cet extrait, et en éjaculant quasi instantanément à la vue des pectoraux de Christine, ou de son dos gigantesque…

    Pourquoi cette vidéo me met dans un tel état de folie et d’excitation sexuelle incroyable ? Probablement parce que Christine est tellement SEXY que ça fait mal !

    Tellement sexy, et bien plus encore… En voyant cette vidéo, je ne peux pas imaginer une seule seconde quelqu’un qui m’exciterait plus… Je parle de SEXE à l’état pur, de SEXE brutal, violent, irrésistible… De quelque chose qui vous noue les tripes, qui vous retourne l’estomac et qui fait battre votre cœur…

    Regardez-la : elle est presque nue, sur scène, devant une foule de gens venue l’admirer. Son corps est une insulte à la féminité et à la douceur, tant ses muscles sont gros et masculins… Dès qu’elle apparait, il est possible de se demander « Mais ?! Qu’est-ce que c’est que cette chose ? », tellement il est improbable qu’une femme puisse ressembler à ça… Et c’est vrai : Christine n’est plus vraiment une femme, mais pas encore tout à fait un homme… C’est un animal ! Une bête nourrie aux stéroïdes !

    Bien évidemment, Christine a conscience de son sex-appeal… Elle respire littéralement le sexe ! La testostérone qui jaillit de chaque pore de sa peau la rend irrésistible ! Alors, bien sûr, Christine est habituée aux regards libidineux posés sur ses pectoraux, aux mains plongés dans les pantalons tandis qu’elle pose sur scène… Après tout, c’est surement ce qu’elle recherche !

    Durant son posing, le public retient son souffle, éberlué devant cette « chose » sur la scène… Le bikini habillant cette créature la rend encore plus difficile à classer dans le genre humain… De si gros muscles ne peuvent qu’appartenir à un homme ! Que vient faire ce morceau de tissu sur cette poitrine où, de toute évidence la plus petite trace de seins a disparu depuis longtemps ? Mais, malgré tout, il semble bien que ce morceau de viande soit une femme…

    Alors, le souffle coupé, la bouche ouverte, la queue raide comme un piquet, il est impossible de détacher son regard de cet étalon, souriant, exhibant ce corps surréaliste. Chaque mouvement souligne l’absurdité de ce spectacle : un dos si large ne peut être celui d’une femme ! De si gros mollets ne peuvent être celui d’une femme ! Et pourtant…

    A la fin de son posing, pour nous achever, Christine fait plusieurs muscular pose. Alors, le doute n’est plus permis : Christine a fait disparaitre la moindre trace de féminité chez elle… Ce spectacle, répugnant pour certains, excitants pour d’autres, souligne l’absence total de traits de caractère féminins chez elle… Le haut du bikini, inutile, laisse entrevoir la plus masculine des poitrines, qui ne demande qu’à être lécher…

    Tous ceux qui n’avaient pas encore éjaculé jusque-là ne peuvent plus résister : ces muscular pose sonnent la fin de leur branlette et le début d’un orgasme sans nom ! Comme lors d’une relation sexuelle, Christine gardait le meilleur pour la fin… On peut dire qu’elle nous a bien baisés !

    Cette armoire à glace canon ressemble au résultat d’une expérience malsaine, que je voudrais baiser toute ma vie…

    ReplyDelete